BLASTED
pièce de chambre n°1

BLASTED – pièce de chambre n°1 / création DÉCEMBRE 2013
DE SARAH KANE

 

Blasted (« Anéantis ») est la première oeuvre de Sarah Kane (1995). Souvent qualifiée de «new sensationalism theatre» (nouveau brutalisme) par les critiques anglais, la pièce est pourtant un projet poétique, et plus précisément une poétique de la violence.

 

LE HUIS CLOS COMME ESPACE MENTAL

Dans une chambre d’hôtel, Ian, un journaliste paranoïaque, et Cate, une jeune fan de Liverpool, voient leur crise de couple confrontée à une crise d’une toute autre ampleur : une guerre qui éclate. Du drame bourgeois, la pièce glisse progressivement vers le mythe, redéfinissant sans cesse les rapports de force entre les protagonistes.

C’est à partir de l’oeuvre de la dramaturge anglaise Sarah Kane que nous questionnons le huis-clos. Infiniment cinématographique, cet espace est loin d’être étranger au théâtre. Cependant, il reste souvent associé à l’univers bourgeois et désuet des vaudevilles ou pièces de boulevard – de Scribe à Feydeau, se repliant sur lui-même dans une forme de frontalité univoque.

BLASTED cherche à en réinventer un usage plus singulier pour le théâtre contemporain, en radicalisant par exemple la place du spectateur.  À l’image du cinéphile qui aime voir un film dans la salle obscure de cinéma tout en sachant qu’il n’est pas vu, le spectateur est invité à assister au spectacle par sa fenêtre. Si notre scénographie utilise un dispositif explicitement voyeuriste, c’est pour mieux le subvertir.

Entre esthétique du peep-show et émission de télé-réalité, notre dispositif offre une véritable plongée sensorielle dans la pièce questionnant ainsi les limites du regard. Car c’est bien de cela dont il s’agit : de point-s de vue. Dans ce monde, ce n’est que par le regard et la présence de l’autre que les personnages existent, l’existence même de l’un est conditionnée par l’existence de l’autre. Et tous s’y dévoilent dans un dessin d’un précision bouleversante.

À travers ce dispositif immersif, BLASTED tente d’explorer un travail sonore bien spécifique : la dissociation entre ce qui est vu et entendu. Le spectacle est le premier volet d’une trilogie posant la question suivante : comment réinvestir – voire subvertir – un vocabulaire propre au 7ème art afin de réinventer les modes de représentation des textes dramatiques à la scène ?

 

durée 1h45

 

Mise en scène Karim Bel Kacem  co-mise en scène Adrien Kuenzy dramaturgie Olivia Barron création sonore Orane Duclos création lumière Diane Guérin scénographie Hélène Jourdan collaboration Maud Blandel avec Thibaut Evrard, Bénédicte Choisnet, Jean-Charles Dumay administration et production Véronique Gonzalez

BLASTED a été créé le 7 décembre 2013 avec le CCN – Théâtre du Pommier – Neuchâtel (CH)

production LE THAUMATROPE / TTT

coproduction CCN – Théâtre du Pommier

participation Théâtre Les Ateliers – Lyon

Soutiens Ville de Neuchâtel / Canton de Neuchâtel / Loterie Romande / Pro Helvetia / Banque Cantonale Neuchâteloise / Fondation Ernst Göhner / Service culturel Migros

Avec la participation du Jeune Théâtre National

BLASTED est lauréat du prix culturel Migros Neuchâtel-Fribourg 2013

L’arche est éditeur et agent théâtral du texte représenté. www.arche-éditeur.com

REVUE DE PRESSE