GULLIVER
pièce de chambre n°2

GULLIVER – pièce de chambre n°2 / création OCTOBRE 2014
d’après Jonathan Swift

 

spectacle tout public, à partir de 8 ans

 

GULLIVER est le second volet des pièces de chambre. Il reprend les caractéristiques du dispositif de BLASTED : un dispositif d’observation. Le spectateur, mis en position de voyeur, regarde à travers une lucarne et écoute au moyen d’un casque. Observer sans être vu n’est-t-il pas avant tout un plaisir enfantin ?

S’y ajoute un défi tout autre : celui de questionner la subjectivité du regard à partir des questions d’échelle en utilisant des procédés de spatialisation par écoute binaurale . Comment, à la manière du navigateur Lemuel Gulliver, appréhende-t-on une situation de guerre selon que l’on soit lilliputien parmi les géants ou géant chez les lilliputiens ?

Gulliver est une adaptation du Voyage à Lilliput qui est la première partie du roman de Jonathan Swift, Les Voyages de Gulliver. Ecrit en 1721, il raconte le premier des quatre voyages du navigateur, auteur et médecin Lemuel Gulliver, qui, suite à un naufrage, se retrouve sur une île inconnue, dont il va observer le système politique et les habitants. Ce voyage débute par la célèbre scène où Gulliver, ficelé par une armada de Lilliputiens, se retrouve cloué au sol. Après bien des aventures en terre Lilliputienne, Gulliver est mêlé contre son gré à une guerre absurde divisant le peuple de Lilliput en deux fratries adverses : les gros-boutiens et les petits-boutiens. Tout cela à cause d’un roi qui a cru bon d’imposer le sens par lequel doit être cassé l’œuf à la coque !

La pièce commence le jour où Gulliver rentre chez lui et raconte son voyage : où est le mensonge, la folie, la démence ? Que produit un tel récit sur une structure familiale ?
Puis très vite, du monde naturaliste, le spectateur se voit transporté, à la manière d’un flash-back cinématographique, en plein cœur de Lilliput : grâce à un système de poulie, le plafond devient terre lilliputienne peuplée d’une centaine de figurines rendues vivantes par leurs voix et déplacements.

En donnant corps à aux «  allégations » de Gulliver, le spectacle bascule sans cesse du huis clos au monde du rêve. C’est dans la confrontation entre entre ces deux mondes (le monde fini du huis clos et le monde infini du rêve) que se situera cette expérience artistique.
Mentir, n’est ce pas déjà un peu rêver et rêver n’est ce pas déjà un peu mentir ?

 

durée 1h

 

Mise en scène Karim Bel Kacem collaboration artistique Maud Blandel co-réalisation Adrien Kuenzy scénographie Hélène Jourdan création sonore Orane Duclos création lumière Diane Guérin avec David Houri, Julien Alembik, Flore Babled, Bénédicte Choisnet (en alternance avec Anne-Clotilde Rampon) régie son Antoine Briot régie lumière Mathieu Pamula régie plateau Carole Espinoza direction technique Hugo Frison administration et production Alexandra Nivon

GULLIVER a été créé le 9 octobre 2014 avec le CCN – Théâtre du Pommier – Neuchâtel (CH)

production  Think Tank Théâtre

coproduction Nanterre-Amandiers, Centre dramatique national / CCN – Théâtre du Pommier / Theater Chur / Le Petit Théâtre – Lausanne

diffusion AlterMachine / Elisabeth Le Coënt & Camille Hakim Hashemi

Construction des décors et confection des costumes : Ateliers Nanterre-Amandiers

avec le soutien de Ville de Neuchâtel / Canton de Neuchâtel / Loterie Romande / Pro Helvetia / Banque Cantonale Neuchâteloise / Pour-cent-culturel Migros / Fondation Nestlé pour l’Art

avec la participation du Jeune Théâtre National

avec le soutien pour la tournée 2016-17  Pro Helvetia – Fondation suisse pour la culture / CORODIS & Loterie romande / République et canton de Genève